Confortements superstructures

fissures traitées pour site internet3

Traitement de fissures par matage et agrafage au mortier à retrait compensé.

traitement de fissures 2013 pour site internet

Traitement de fissures par matage et agrafage au mortier à retrait compensé.

confortement-5

Renforcement Béton Armé d’un plancher après incendie (ferraillage avant bétonnage).

confortement-6

Pose de liernes métalliques tirantées pour confortement provisoire d'un mur pignon.

30-renforcement-de-structure-lame-de-carbone pour site web

Renforcement d'un plancher béton par plat carbone.

confortement-3

Raidisseurs verticaux en Béton Armé engravés dans les murs.

confortement-2

Traitement de fissures et cerclage métallique provisoire : Eglise de Caresse (40).

Le traitement de fissures par Matage et Agrafage (ou Harpage) :

Le but est de recréer les continuités et de redonner de l’inertie aux maçonnerie fragilisées par la fissuration. Les fissures sont matées et agrafées avec un mortier à retrait compensé.

Le traitement de fissures ne pouvant pas toujours garantir à lui seul la stabilité de l’ouvrage, en fonction des causes du sinistre, il conviendra éventuellement d’envisager des travaux de confortement (reprise en sous-oeuvre, rigidification de structure …).

Raidisseurs BA (poteaux et chaînages BA) et tirants d’enserrement avec croix de St André :

Ces ouvrages permettent de rigidifier une structure en reprenant les efforts verticaux et/ou horizontaux qu’elle supporte.

La rigidification d’un ouvrage peut être par exemple nécessaire :
- dans le cadre d’une mise aux normes parasismiques,
- pour compenser des poussées de charpente sur les murs porteurs,
- pour compenser des poussées latérales sur un mur de soutènement,
- en l’absence de rigidité pour les ouvrages anciens.

Renforcements de structures (en béton armé, métalliques ou carbone) :

Le renforcement d’une structure peut être nécessaire :
- Suite à un sinistre ayant dégradé la structure de l’ouvrage (incendie…),
- Dans le cadre d’une restructuration de l’ouvrage engendrant des efforts supplémentaires et/ou des modification de la structure existante.
 
Plusieurs techniques sont alors disponibles :
- Les renforcements en béton armé,
- Les renforcements métalliques,
- Les renforcements carbone.

La technique traditionnelle du Béton Armé permet le renfort de planchers béton ou autres structures à coût modéré. La mise en œuvre est cependant plus lourde et les éléments créés sont plus « encombrants » comparés à la technique du plat carbone.

Les plats Carbone, grâce à une limite élastique très élevée et donc une reprise d’efforts importante pour une faible section, permettent de renforcer des structures sans encombrement (type perte de hauteur utile). Une fois la structure décapée, la mise en œuvre est rapide et génère peu de nuisances.

Les renforcements métalliques permettent des reprises d’efforts importants et une mise en œuvre rapide. Ils sont souvent utilisés dans les phases provisoires de chantier.